Less is more

Un blog pragmatique pour démystifier l'UX

Dernier article

Le Designer UX est un facilitateur… vous voudrez en faire votre chef de projet!

Pourquoi la polyvalence d’un designer UX ne facilite pas la formulation de son cahier des charges.

La fonction d’un designer UX reste une notion assez floue. Je le constate dans les offres d’emplois qui tentent de profiler le rôle du parfait Designer UX. Je le constate également dans mes discussions avec mes prospects et clients.

 

Sa fonction doit couvrir de nombreux aspects dans le cadre d'une conception digitale mais il est rarement envisagé comme un facilitateur pour superviser et orienter un projet dans sa globalité.

 

Medium regorge d’articles (plus ou moins) sarcastiques sur le sujet du « UX Designer Unicorn, myth or reality ?». La licorne qui symbolise des talents multiples réunis en une seule personne.

 

Mais les licornes c’est comme le Père Noël!

 

ça n’existe pas…

 

Le design UX est un domaine vaste qui englobe un grand nombre de métiers. L’UX digitale, une spécialisation de l'UX qui se concentre sur la conception d’interfaces, implique déjà à elle seule plusieurs compétences tout au long de multiples étapes de travail (le processus UX).

 

J'ai toujours revendiqué qu'un bon designer UX doit être un spécialiste polyvalent qui peut valoriser des expériences acquises dans diverses activités liées à la communication.

 

Il doit être (hyper-) spécialisé dans ses domaines d’activité privilégiés:

 

  • comprendre les objectifs de ses clients et les transformer dans la stratégie digitale,

  • profiler les utilisateurs, comprendre leurs besoins, leurs envies et concevoir une présence digitale selon les tâches qu’ils auront à accomplir,

  • définir les besoins de visibilité de ses clients et trouver des solutions adéquates,

  • savoir raconter des histoires et créer un concept Storytelling en adéquation avec les attentes de l'audience,

  • évaluer les facultés cognitives des publics cibles et concevoir des flux de navigation concrets,

  • savoir modérer des workshops efficaces et synthétiser les résultats,

  • créer des délivrables Ad Hoc, notamment des prototypes interactifs, pour assurer un avancement efficace de la conception,

  • concevoir et créer un univers visuel ainsi que des interfaces immersives et ergonomiques.

 

 

 

Il doit être polyvalent pour comprendre et fédérer les compétences annexes:

 

  • collaborer avec les Business Analysts et/ou le Marketing pour transcrire les besoins de son client et orienter la conception digitale vers des solutions pragmatiques,

  • collaborer avec les initiateurs du projet, les informer et les écouter pour comprendre et interpréter leurs enjeux,

  • savoir analyser les besoins au niveau des contenus, concevoir un concept éditorial et collaborer avec des prestataires spécialisés,

  • collaborer étroitement avec les développeurs, les impliquer dans les étapes initiales du projet et garantir la qualité du produit final.

 

 

 

Mais le designer UX n’est définitivement pas:

 

  • un spécialiste marketing
  • un psychologue spécialisé en sciences cognitives
  • un marketeur digital
  • un concepteur-rédacteur
  • un community manager
  • un développeur
  • un informaticien qui va dépanner votre boîte e-mail!

 

 

Mes expériences récentes dans le cadre de mandats UX m'ont toutefois éveillées quelques soupçons. Si les prestations d'un designer UX doivent déborder sur des compétences annexes, celle de chef de projet digital est rarement citée.

 

Je débute généralement mes mandats par des prestations UX bien précises. Architectures, prototypes user-flow, UI Design et autres étapes spécifiquement liées à la conception des interfaces.

 

Mais je me retrouve rapidement à gérer de nombreux autres aspects du projet. De la coordination du travail à la centralisation des délivrables, en passant par l’organisation des réunions, les validations des étapes, le référencement naturel et le suivi de la production avec les développeurs.

 

Bref, je deviens le chef de projet… ou le référant principal du chef de projet attitré.

 

La conception d’interfaces nécessite une proximité avec tous les acteurs du projet. Du client décisionnaire aux spécialistes impliqués, le designer UX doit tenir compte de tous ces aspects pour mener à bien sa mission. Il devient donc, par la force de choses, le référant principal du projet, le facilitateur!

 

Le rôle initial du designer UX est de faciliter la vie des utilisateurs d’un produit digital. Mais c’est également son rôle de faciliter la vie de ses clients et de tous collaborateurs impliqués dans un projet.

 

Un designer sera de toute façon une aide efficace à la bonne marche de votre projet digital... Un bon designer UX est un toujours un control freak.

Patrick Graf, Designer UX

expérimenté